Lieux d’arbres à clous, à loques   Leave a comment

 
Le robinier de l’Ercompuch (en Belgique) http://www.larcenciel-forum.com/site/spip.php?article118
Vous trouverez une photo et brève information sur l’arbre de Notre-Dame au Puits  http://www.fugitif.net/im/2554/index.php
établissement scolaire qui a étudié brièvement les arbres à loques en Belgique  
Arbres à loques à Viroflay (Yvelines) http://www.onf.fr/foret/flore/arbremark/virofla.htm  L’ONF m’a confirmé l’existence du chêne de la Vierge. Il appartient à l’Office des forêts et il est situé à l’angle de la route du Pavé de Meudon et de la rue du Chêne de la Vierge sur la rive gauche de Viroflay
Une exposition et ouvrage "les guérisseurs d’hier et d’aujourd’hui"  http://www.ulg.ac.be/le15jour/125/S05.html
Arbre à loques à Han-sur-Lesse en Belgique : joindre Tournai par la A27/E42 puis Mons puis Namur par la E42, ensuite le Val de Lesse par la E411, prendre la sortie N°23
Arbres à loques à Ostiches  (merci à Monsieur Grégory Dumont) et à Stambruges qui se situent dans la province Hainaut en Belgique. Stambruges est à 22 kms à l’Ouest de Mons
Depuis Lille, pour se rendre à Herchies, Stambruges, Ostiches, prendre A27/E42 (Bruxelles, Gand, Valenciennes, Tournai)  puis A8/E42 (Liège, Bruxelles, Tournai)
    ensuite pour Herchies: sortie N°26 (N 554, Dour, Tertre, Pommeroeul)
            pour Stambruges : sortie N°27 (Stambruges, Bermissart)
            pour Ostiches : sortie N°30 (N58, Ath, puis N56, Papignies, Isières)
 
Bonnoeuvre (44), près du Champ Maurin, se trouve un arbre à clous. Le chêne à clous aurait les vertus curatives de ses ancêtres, en particulier celle de chasser les furoncles. Il suffit de planter un clou à chaussures après avoir fait 7 fois le tour de l’arbre. http://aupieddemonarbre.free.fr/arbreremarq/sortilege.htm
Sur le chêne de Bonnoeuvre (Loire-Atlantique), les loques sont remplacées par des clous que les pèlerins plantent dans le tronc après en avoir fait sept fois le tour. «Le clou qui a touché la partie malade d’une personne est planté dans le tronc pour lui transférer le mal», explique James Eveillard, coauteur d’un ouvrage sur les croyances populaires en France. Ce clou est un symbole, assez révélateur du mélange des croyances dans les rites populaires, car il fait probablement référence aux clous du Christ sur la Croix.

Les religions ne sont pas les seules à supporter cette cohabitation forcée entre superstition et culte officiel. La médecine conventionnelle doit depuis longtemps composer, elle aussi, avec ces arbres «thérapeutes». «Dans le passé, notamment dans les campagnes bretonnes, les malades allaient faire une offrande à l’arbre avant de rendre visite au médecin. Aujourd’hui, la pratique se perpétue, même si l’ordre s’est inversé avec les progrès de la médecine. Le médecin en premier, puis l’arbre quand il n’y a plus d’espoir!» raconte James Eveillard.
Heureusement, l’arbre peut aussi être associé à des coutumes plus pittoresques. Le magnifique tilleul aux épousailles de Lucheux (Somme) voit régulièrement passer la course des jeunes époux dans son large tronc fendu. Et pour cause: «la tradition veut que le premier à traverser le troue portera la culotte dans le couple», explique Edith Montelle, vice-présidente de la Société de mythologie française. Et à Aix-en-Provence, le culte de l’olivier de la Touesse pourrait surprendre le touriste vertueux peu au fait du sens des pratiques locales. Sur cet arbre magique, les femmes viennent se frotter le derrière… dans l’espoir de trouver un mari ! 

 

Hasnon ( dans le Nord): arbre à loques et une chapelle.(Autoroute Lille-Valenciennes, sortie N°4, sur la gauche de la route direction Wallers). La Chapelle du "Bon Dieu Giblot"  (forêt d’Hasnon) est dédiée au Christ flagellé. A côté, l’arbre à loques est surtout invoqué pour la guérison des blessures et autres affections, mais aussi à toute autre intention. La Chapelle actuelle a été inaugurée le 14 septembre 1952. En février 1980, en raison de la future autoroute Lille-Valenciennes, la chapelle dut quitter son site. Je remercie sincèrement Mme Vasseur de nous avoir reçu au Presbytère d’Hasnon pour nous remettre de la documentation sur l’arbre et à la chapelle
 
Bailleul ( dans le Nord): on y trouve  un arbre à loques "Le Tilleul des Malades", au lieu dit "Ziekelinde" . Quand vous êtes à Bailleul, vous prenez la D23 (Ypres, Poperinge, Le Mont Noir, EPSM des Flandres, Collège M.Deyts). Après l’hopital EPSM, première route à droite, panneau Pépinière Haendries (petite route sous le nom de Krommestraete). Entre 300 et 500m, vous arrivez sur le tilleul (juste à côté, une bouche d’incendie de secours de couleur rouge). Je vous recommande le bel ouvrage de Jacques Messiant "Chemins et Chapelles autour des Monts de Flandre" Ouvrage édité par l’Office de Tourisme des Monts de Flandre à Bailleul. Pages 28 et 29, cet auteur décrit l’arbre à loques.  http://perso.numericable.fr/vmessian/index.html D’après une dame de 75ans, habitant très près de l’arbre, les personnes viennent prier Saint Antoine de Padoue
Niche ou Potale contenant une statuette protectrice http://fr.wikipedia.org/wiki/Potale
 
A Outtersteene (dans le Nord, près de Bailleul), Chemin des Trois Tilleuls (C 26) se trouve la Chapelle à Loques St Gangoen, très près de la ferme Behague. Sa présence était déjà signalée au XVIIè siècle. On raconte qu’un jour, une femme s’achemine vers la chapelle de St Gangoen portant dans les bras une petite fille privée de l’usage de ses jambes. Après sa promenade autour de l’oratoire, la femme s’écria avec désespoir "St Gangoen, vous devez par Dieu faire cela". Au bout d’un quart d’heure, l’enfant se prit à remuer et se traina vers sa mère. La chapelle fut anéantie en 1918 et reconstruite en 1922. Les mamans continuent d’implorer St Gangoen de donner à leurs bambins un bon départ dans la vie. Elles déposent toujours près  de l’autel ou à la porte leurs chaussons ou leurs petites chaussures.
Les jeunes filles en quête d’époux effectuent de discrets pélerinages. St Gangoen serait aussi le consolateur des maris trompés.
Merci de l’excellent accueil de Mme Behague. Pour visiter la chapelle,  demandez la clé à cette dame
 
A La Croupte (Calvados, 14), source miraculeuse avec des loques près de l’église St Martin. "Elle est réputée pour soigner les maladies de peau et de vue. La tradition lui confère aussi des vertus miraculeuses pour guérir les enfants rachitiques. Il suffisait d’accrocher le vêtement de l’enfant et de mettre un cierge et prier St Martin, quoique le véritable saint patron soit oublié depuis des lustres puisque des pèlerins invoquent indifféremment Saint Martin, Saint-Fiacre ou Saint-Laurent selon le mal dont on souffre." Extrait de Balades historiques en Pays de Livarot. Un grand merci à Monsieur  Serge RICHER pour la communication de ces informations et des photos
 
A Clerey (Belfonds) dans l’Orne (61), fontaine à loques St Latuin, près de Séez. "St Latuin, évêque de Sées, un envoyé du pape Boniface 1er, était réputé guérir les sourds et les aveugles et apporter la lumière aux populations plongées dans les ténèbres du paganisme : "les tristes ombres de la mort t’enveloppaient : il veut dissiper tes ténèbres et faire luire à tes yeux une lumière nouvelle, la lumière radieuse du véritable soleil". "Les malades allaient prier St Latuin devant l’une de ses statues avant d’aller se laver à la fontaine. A la fin du XIXè siècle et au début du XXè, le clergé se rendait en pélerinage dans cette église plusieurs fois dans l’année" "On a prêté aux pouvoirs de Saint Latuin et aux vertus de sa fontaine un champ d’action toujours plus étendu : "la commune de Belfonds doit son nom aux nombreuses sources qui surgissent de son sol. La source de Cléray, proche du célèbre manoir, possédait des eaux ferrugineuses qui passaient pour soigner les fièvres, la gale et les maux d’yeux". Outre la  galle ou gratelle, on vient soigner d’autres maladies cutanées (Maurey d’Orville) telle l’eczéma (guide de la cathédrale), et la liste n’est pas limitative. Par le secours de St Latuin, vous éloignerez toutes les maladies dangereuses, les fièvres malignes, la peste et tous les fléaux" (Propre d’Anet) "Au pied de la statue du Saint Latuin, une eau limpide mais légèrement teintée s’écoule dans un petit bassin en pierre. Des linges ou lambeaux d’étoffe ont été accrochés au sommet de la grille, sur tout le pourtour. On les appelle des "loques", et on en trouve souvent près des sources miraculeuses, généralement accrochés à des arbres, les "arbres à loques"…quand arbres il y a."Informations et photos communiquées par M. Serge RICHER. Merci.  http://archeo125.org/visites/pageimageSE1.php  Paganisme : nom donné par les chrétiens des premiers siècles au polythéisme auquel les populations paysannes de l’Empire romain restèrent longtemps fidèles.   Polythéisme : qui admet l’existence de plusieurs dieux.
 
Chapelle Notre Dame de la Flaquette (dans le Nord) : il y aurait un arbre à loques. Information à vérifier  http://old.cathocambrai.com/page_ln-44015-route-mariale.html  et http://www.lille-aux-formations.com/mardi-16-octobre-vallee-de-la-sambre-le-quesnoy
 
La Collégiale, basilique et ancienne Cathédrale Notre Dame de St Omer (62), sur le tombeau St Erkembode, des chaussures d’enfants y sont déposés pour qu’ils marchent http://www.convivialiteenflandre.org/sorties/sorties-05-06/j_saint_omer/cathedrale.php et http://fr.wikipedia.org/wiki/Erkembode et http://cathedrale-saint-omer.org/?/architecture/description2
 
Ouville-la-Rivière (76) : de petits rubans contre les maux de dents http://www.infos-dieppoises.fr/Archives2006/SaintsGuerisseurs.htm
 
Croix/Source miraculeuse à loques de Notre Dame d’Espinasse à Aubusson d’Auvergne (63)http://www.capella1.com/sources/selection/ntdamespinasse.jpg  ou http://aubusson631.canalblog.com/archives/2007/09/20/6270675.html
 
Sur ce site, vous trouverez un arbre à loques à Sénarpont dans la Somme (80) et une chapelle à loques à Longuemort  près de Grebault-Mesnil et d’Abbeville, toujours dans la Somme (80)
 
Sanghen (Pas-de-Calais, 62) : La grotte St Martin dite "fontaine à loques" avec quelques tissus pendus. L’eau de cette fontaine passe pour avoir des vertus miraculeuses favorisant la marche des jeunes enfants
 
Arbre à loques à St Martin de Connée, dans la Mayenne (53) près de Laval au sanctuaire de Notre Dame du Chêne. http://www.tao-yin.com/edito/arbres_saint_gleude.htm
 
Coutiches (59) : à la chapelle Notre Dame des Fièvres, des vêtements portés par les malades y sont déposés http://ste-marie.cathocambrai.com/197.htm
 
 
Vous y trouverez un article de Philippe le Templier dans un Peu d’histoire, "Tradition du Moyen Age : l’arbre à loques"
      
 
Merci  à l’Office de Tourisme de Cassel (Mme Valérie Guiffray) qui m’indique que Monsieur Jacques Messian a écrit un ouvrage sur les Chapelles de Flandre. Circuits de Cassel et les environs, se rendre sur le site : http://www.cassel-horizons.com. Merci aussi à l’office de tourisme des Monts de Flandre, situé à Bailleul : http://www.montsdeflandre.fr
 
ce site se consacre à la connaissance et à la sauvegarde des oratoires de nos pays de France et de la communauté européenne
Cette maison d’édition invite à partager une émotion,  savourer une passion. Je vous invite à visiter ce site particulièrement intéressant.
On trouve chez cet éditeur un ouvrage "les derniers arbres fétiches de Wallonie" de Benoît Loodts http://www.weyrich-edition.be/fr/catalogue/detail.php?L_ID=33
Claude ARZ, dans son ouvrage "Hauts lieux,croyances et légendes de la France mystérieuse" parle des arbres à loques http://www.maison-hantee.com/files/arz/itw_claudearz.htm
Fondation de Pévèle (découvrir l’histoire, promouvoir la culture, favoriser le tourisme, protéger les sites et les monuments). Elle édite aussi une revue "Pévèle"
 
 
Calvaire à Maisnières (80) : de petites croix sont accrochées au dos du calvaire http://picardie.genfrance.org/viewtopic.php?id=724 
 
Arbres à loques en Grande Bretagne et en Irlande (informations communiquées par M Paul Trenchard
 
 

 

 
 
Publicités

Publié 25 juin 2008 par mmaurou dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :